Me découvrir...

Je suis Carolame Revaz, je suis une intermédiaire de la vie.

Transmettre et accompagner font partie de mon essence.

Accompagnatrice de reconnexion à soi

thérapeute en soins énergétique et artiste sont quelques mots pour me définir.

J'accompagne les femmes et les hommes qui vivent une période de changements profonds.

Je les aide à se connecter à leurs vrais désirs et capacités afin de prendre leur place et de vivre la vie qui leur correspond vraiment.

 

Je dépose dans mes partages d'étincelles de vie, des ressentis et expériences très personnels.

Pourquoi ?

Car je crois en la puissance du partage, de l'authenticité et de l’inspiration positive. En eux se trouve ma réalité, ce que je suis ou ce que j'ai expérimente à un instant donné. Forte ou vulnérable. Toujours sincère. Je te parle de moi, oui, mais crois bien que c’est en espérant te parler de toi … Car on est tous les miroirs les uns des autres.

Ce qui suit ressemble plus à un extrait de livre qu'à une biographie, mais ça vient du coeur!

 

Fragments de vie

Depuis l'enfance,  je ressens énormément de choses. Hypersensible, hyperactive et haut potentiel, j'étais une éponge sur pile. Je ressentais et vivais tout trop fort, sans filtre.

Mes réactions, mes émotions et mes comportements n'étais pas compris autour de moi.

Mêlés à mon intensité et mon énergie débordante, c'était un cocktail décoiffant pour moi et pour les autres. Je ne m'expliquais pas pourquoi j'étais autant en décalage avec mon environnement.

Je me sentais à côté de la plaque, incomprise. Je ne trouvais pas ma place, j'étais rejetée par mes les autres, je pataugeais scolairement, j'étais trop mature et en même temps pas assez développée/posée/dans la maitrise de certains sujets.
Je me suis demandé très jeune "mais qu'est-ce que je fais là" et pourquoi je me sens si "différente"!?

J'ai donc commencé enfant à mettre toute mon énergie à de tenter d'entrer dans le moule: être parfaite, avoir de la valeur par mes actes. 

Je contracte alors ce que j'appelle affectueusement ma "perfectionnite aigue", que l'on peut définir par cet élan poussant à atteindre la perfection dans tous les domaines. 

Je faisais ce que je croyais être bien en me basent sur point de vue de la société, de la majorité, des autres pour définir ce qui était bien.

Pour le dire autrement je faisais des tentatives acharnées pour "être normale", "faire comme il faut", réussir, " être comme tout le monde" en résumé "être aimable".

L'enfant que j'étais tentait de survire. Si la vie semblait m'avoir distribué des drôles de cartes à mon arrivée, je comptais bien tout faire pour m'en sortir.

L'adolescence touchant à sa fin il me fallait trouver ma voie.

Mais RIEN ne me correspondait. 

A 17 ans sur le conseil de ma famille, et pour fermer un minimum de

porte, je commence  un apprentissage d'employée de commerce en banque. 

Dans l'année mon arrière grand-mère, dont je suis très proche, décède.

Je tiens sa main jusqu'à son dernier souffle. Peu de temps après, je vis

des paralysies du sommeil. Je suis terrorisée par ce manège qui se répète

chaque soir durant plus d'un mois. Ce que je ressens est tellement fort

et inexplicable que j'en ai peur, je décide de fermer toutes mes 

perceptions le plus possible. Il me semblait impossible de vivre et de

gérer ces ressentis bien trop puissants.

C'est donc dans la même période que je commence ma carrière bancaire

qui durera presque 10ans. Servir mes clients en âme et conscience, être 

correcte et avoir des valeurs fortes, me desservait fortement. Je continue

donc a être confrontée à l'incompréhension du monde qui m'entoure et de

son fonctionnement qui me semble parfois si impersonnel, dur et inhumain. 

Cet environnement bancaire m'a amené quelques casseroles très formatrices (stress permanent , collègues toxiques, superficialité, mobbing, excès de travail et d'heures supplémentaires).

Durant toute cette période je maintiens mon intuition en veilleuse au maximum – cette voix présente depuis petite. Elle est éteinte par le stress, la pression et le rythme effréné.

Ma perfectionnite aigue est à son comble. J'étais sur tous les fronts.

Même si j’étais loin de pouvoir le formuler ainsi à l’époque, j'étais devenue la parfaite esclave des temps modernes. 

Ma vie privée était remplie à bloc. Je vivais à 100 à l'heure et rien ne semblait pouvoir m'arrêter : homme parfait, voiture parfaite, appartement parfait, dressing parfait,  carrière parfaite.

Peu de gens savaient que j’étais en lutte intérieure. Je ne le disais que très peu. Quand j'en parlais on ne comprenais pas mon désarroi. "T'as tout! Tu vas quand même pas tout envoyer en l'air, et tu vas faire quoi?". Je m'évertuais donc à m’auto-convaincre, sans même en avoir conscience, que je remplissais tout les critères du bonheur.

Je me suis brulé les ailes

Quand tu n'écoute pas ta voix intérieur elle peut finir par se faire entendre un peu brutalement. Pas pour que tu sois mal. Mais parce que c'est parfois le seul moyen qu'elle a de se faire entendre. Et moi je l'avais bien étouffée, ma petite voix intérieure, elle a donc dû y aller fort pour que je l'écoute enfin.

Moi qui n'avais jamais eu aucune limite, qui étais emplie d'une énergie sans fin.

Moi l'hyperactive, je me suis retrouvée à ne plus rien pouvoir faire.

Echec et mat. Mon corps, qui n'était alors qu'un véhicule à mes yeux, à décidé de ne plus faire ce que je voulais. Les commandes ne répondaient plus, la carrosserie était intacte mais le moteur foutu. Je ne pouvais plus me pousser à quoi que ce soit.

J'ai mis très longtemps à ne plus avoir honte de ce burn-out, que j'ai clairement vécu comme un échec, sur le moment.

"Quand tu te crois perdue dans le chaos, m'avait dit mon maître, tu reviens à l'origine à partir de laquelle on peut créer."

Passagère du silence : dix ans d'initiation en chine - Fabienne Verdier

 

Le 27 de ce mois-là, j'ai 27 ans et l'impression d'avoir raté ma vie.

Ma force de caractère, mon emploi, mon physique, mes biens, mon couple, mon statut social se retrouvent tous ébranlés simultanément. Ma confiance en moi s'amenuise au fur et à mesure.

Qui suis-je si je ne suis pas définie par tout ça ?

Qu'est-ce qui défini qui je suis? est-ce ce que je fais? ce que je possède? est-ce les gens qui m'entourent? est-ce l'avis des autres? ou est-ce autre chose?

Tout ce qui me définissait venait de s'écrouler. Je vis un réel deuil de tout ce que j'avais construit. Je ne savais pas alors que c'était juste le personnage de perfection qui était en train de mourrir. Ce personnage que j'avais construit sans me rendre compte et qui avait fini par prendre toute la place.

Ce qui m'a apparu au début comme un échec, a été le début d'une nouvelle vie infiniment plus riche, plus heureuse et plus lumineuse que jamais.

L'expérience du phénix...

L'échec est le fondement de la réussite. Il est dur d'échouer ; mais il est pire de n'avoir jamais tenté de réussir. Pour réussir là où tout le monde échoue, il faut être soit trop bon, soit trop fou... Le succès, c'est se promener d'échecs en échecs tout en restant motivé.

 

​Après cette période difficile,  un accompagnement avec un coach, un profond travail sur moi-même et des énormes prises de consciences, je comprends enfin.

Ce que je fais, ce qui se voit ne défini pas qui je suis. Je suis. Tout le reste est sujet a interprétation personnelle.

Je renaît et je construis, plus sainement, plus solidement, plus profondément.

Les synchronicité commencent alors a être plus visibles. En peu de temps les choses se mettent a bouger.

Mon coprs va de mieux en mieux. Je commence à méditer. Un guérisseur est mis sur ma route, il me fait prendre conscience que ma sensibilité n'est pas anodine. Il m'accompagne brièvement, par sa manière de vivre, par ses croyances et expériences de vie.

Cela ouvre mon champs des possible. Je re-connecte avec moi-même et je fais mon tout premier soin énergétique.

Le premier jour du reste de ma vie

Mes mains dansent avec l'énergie comme l'air fait danser le feu. Intuitivement elles savent quoi faire. 

Tout ce que j'avais fermé s'ouvre instantanément. Je guéris la personne sur la table et je me guéris simultanément. Ce que je ressens est si puissant si évident que je ne peux plus me mentir ou fermer les yeux.

Pour la première fois depuis une éternité, je me sens précisément à ma place. Alors que je ne connais rien à ce monde de l'énergie et de l'invisible.

 

Je suis guérie.

Mon entourage ne croit alors pas à ma guérison. "là tout à coup, tu es guérie!? oui on verra sur la durée si cela perdure".

Je quitte l'appartement, l'homme, l'emploi parfait.

En les quittant, je quitte le personnage que je m’étais fabriqué sans le savoir et découvre un vent de liberté et de lumière.

"Il faut avoir un chaos en soi pour mettre au monde une étoile dansante..."

Le philosophe nu - Alexandre Jollien

Du coeur et de l'intuition

On me disait impulsive, aujourd’hui j'ai compris que je suis avant tout intuitive

J’ai toujours eu une tendance au mouvement. Un mouvement sans logique du point de vue des autres, mais qui était juste pour moi et qui m'a apporté tellement de belles surprises quand j'ai enfin décidé de m'écouter. 

J’ai appris à me faire confiance même si cela voulait dire quitter ce qui me sécurisait et dépasser mes peurs. Par moment cela a amené des phases de flottement, d'inconfort mais je suis toujours parvenu à retrouver mon équilibre. Je croyais me perdre mais j'étais toujours sur mon bon chemin. Pour le dire autrement, j'ai pris conscience que c'est par ces moments que je devenais davantage moi-même. Réussir à m’assumer, à assumer mes choix, mes aspirations, ce qui est juste et bon pour moi et ce malgré l'incompréhension des autres.

J'ai développé mon écoute intérieure et ma capacité à initier pour aller vers ce que je veux.

Grâce à cela j'ai pu suivre mon coeur et me consacrer pleinement aux accompagnements que je propose.

En travaillant sur moi en profondeur j'ai fait de belles découvertes.

Je me suis rendue compte que si j'avais mis ma petite voix en sourdine pour moi, pour aider les autres elle avait toujours très présente. Je suis une coach par essence.

Avec mes ex, mes amis, mes collègues, ma famille, j’ai naturellement cette facilité d'écoute et d’éclairer ce que l'autre ne voit pas, de guider. 

 

Cela résonne alors si fort en moi que je commence à proposer mes accompagnements gratuitement.

Suivant mon intuition et mon cœur, je commence à faire des vidéos sur youtube, à partager mes pensées et compréhension sur Facebook et je crée mon site.

Ma vie en est complètement transformée.

Depuis

Aujourd'hui j'accompagne de plus en plus de personnes, un peu partout dans le monde.

Je continue de partager à travers les vidéos, les articles, les conférences et les méditations guidées.

J'ai enfin osé lancé mes propres ateliers/formations et j'ai commencé l'écriture d'un livre.

 

Je me sens en joie, à chaque fois que les femmes et les hommes que j'accompagne comprennent qui ils sont vraiment. Quand ils découvrent que ce qu'ils ressentent est juste, qu'ils écoutent leur voix intérieur, leur lumière. Ils illuminent ainsi leur vie puis le monde qui les entoure.

Je suis heureuse de t'accueillir ici en toute simplicité. Mon souhait est de t'accompagner à avancer sur ton chemin de la manière la plus juste et concrète possible.

Si tu sens qu'il est temps pour toi de découvrir ou d'accepter qui tu es, et ainsi créer pleinement ta vie. Viens comme tu es et avançons ensemble.

Lumineusement

Carolame

Crédits photos: Steven Marquis