16 mars 2018

Libre

0 commentaire

 

Un si petit mot pour tant de significations. Selon moi, être « libre » s’applique dans toutes les petites choses de la vie : du choix de l’arôme du thé à la personne que l’on souhaite voir pour partager un moment.

 

Quand cette liberté est systématiquement altérée par des choix imposés par l’extérieur, un déséquilibre se crée. A ce moment là, savoir s’arrêter un instant est précieux : respirer un bon coup, se demander si notre vie nous convient vraiment ainsi. N'ayez crainte, il n’est pas forcément nécessaire d’opérer de grands changements du jour au lendemain.

 

Pour commencer, on peut simplement se rendre compte si certains choix que nous faisons dans la journée nous sont propre ou non. Quand ils nous sont imposés systématiquement, il convient, quand cela est possible, de rectifier le tir. De savoir dire NON !

 

Non, encore un petit mot qui implique beaucoup de choses. Dire non effraie beaucoup de gens. Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’on ne vous appréciera pas moins si vous osez dire non. Au contraire, dire toujours oui finit par accoutumer les autres qui prennent vos actions comme étant normales. A leurs yeux, ce que vous faites, vous le faites volontiers. C’est logique, vous avez dit oui. Pourquoi imagineraient-ils que vous faites un effort et qu’en fait, vous prenez sur vous ?

 

Il faut comprendre que nous avons le choix pour tout, tout le temps. On choisit d’agir ou de ne pas agir. On choisit de dire oui ou non. Et à force de ronger son frein et de répondre ce que les gens souhaitent entendre plutôt que ce qui est juste pour soi, on finit par ne pas être très bien, par rencontrer des problèmes de santé, se sentir fatigué, déprimé, nul(le)...

 

Être libre passe parfois par « oser ». Oser être soi, oser s’exprimer, oser tout. Et en y réfléchissant bien, toutes les fois où nous n’osons pas, la peur nous côtoie.

 

Être libre demande du courage lorsque nous avons perdu l’habitude de l’être. Cela implique du changement, de la peur, de l’expression. Oui, mais être libre est de loin une sensation qui dépasse toutes les peurs, toutes les angoisses. Être libre vous transcende, car vous ÊTES tout simplement. Vous êtes VOUS, et ça c'est juste magique.

 

Vous êtes magnifique tel(le) que vous êtes. Ne laissez rien ni personne vous détourner de qui vous êtes. Ce ne sera peut être pas facile tous les jours... mais le défi en vaut la peine ! Un jour après l’autre, un défi après l’autre.

 

Plus tard, vous vous rendrez compte du chemin parcouru. Des embûches, il y en aura eues. Il y en aura encore. Cela fait partie des expériences de vie. Ces embûches, on finit même par les chérir pour tout ce qu’elles nous ont apporté, car elle nous ont fait grandir. Je vous souhaite de tout cœur de pourvoir l'être autant que possible. Je crois sincèrement que c'est à la portée de chacun(e), y étant arrivé moi-même, malgré une vie pas toujours facile.

 

Être libre est une sensation singulière, subtile, forte, douce, légère, vivante...

 

Se tenir debout tel un arbre indéracinable, à sa place, juste.

 

Carolame

www.carolame.com

Derniers posts
  • « Pour être heureux dans la vie, Il faut simplement laisser venir ce qui vient et laisser partir ce qui s'en va. » Paulo Coelho Il y a 6 mois j'avais prévu de faire un long voyage en Asie et en Amérique Latine. Je pouvais continuer à travailler via internet et découvrir le monde en sac à dos en mode minimaliste. UN DE MES RÊVES J'étais déjà bien lancée dans mes préparatifs, j'avais reloué mon appartement, vendu une partie de mes meubles, lu beaucoup sur les voyages seule. Ma décision était prise. Je l'avais annoncé à mes proches, j'avais lancé les démarches. C'est à ce moment là que la vie a amené une belle âme sur mon chemin. La vie nous offre des choix, en fonction de ce que nous choisissons la trame de la suite se modifie plus ou moins. J'ai choisi de donner une chance à cette histoire. J'ai choisi de suivre mon coeur, comme toujours. Après tout rien ne m'empêchais de partir plus tard si ça ne fonctionnait pas. Je quitte donc mon idée de voyage seule pour tenter le chemin du couple. Je recommence à m'ouvrir à d'autres possibilités, à d'autres personnes. Et là la vie met sur mon chemin un chouette projet de cabinet avec plusieurs thérapeutes dans un esprit où l'humain est au centre. Le genre de cabinet qui peut me donner envie de sortir de mon penchant à être plutôt seule mais libre. J'y fais de belles rencontres, avec de beaux échanges dans un lieux positif et accueillant. Je me lance dans la foulée comme indépendante. Toute une nouvelle aventure qui naît pleine de challenge et de surprises. Beaucoup de travail évidemment, mais quand on est passionné ce travail à une toute autre saveur. Entre temps je quitte la route du couple pour reprendre ma route seule. Heureuse d'avoir donné toutes ses chances à cette histoire. Une relation de couple est une relation qui se construit. Ca demande du travail sur soi, de l'ouverture de coeur, de la vulnérabilité, de la sincérité, de la confiance, de l'équilibre... Ce n'est pas si simple quand on a été seule durant une longue période. Je n'ai pas de regret d'avoir fait le choix de rester, pas de regret d'avoir tout fait avec le coeur. Au contraire, beaucoup de gratitude pour tout le chemin fait individuellement et ensembles. Nos routes se croisent et vont dans la même direction plus ou moins longtemps. C'est une réalité que j'ai appris a accepté et qui fait que je lâche prise plus facilement. Il ne sert à rien de hurler contre le vent qui a changé de cap. Cela n'influera en rien la direction dans laquelle il souffle. Aujourd'hui mon chemin d'accompagnement à l'autre n'a jamais été aussi présent, ancré, posé, évident. J'aurais pu travailler depuis l'étranger mais ça aurait complètement différent. Je ne crois pas au hasard de mon non-départ. Tombé pile sur la seule raison qui aurait pu me retenir. Tombé pile au moment où ce n'était juste pas trop tard. Depuis cette décision de rester ici il y a énormément de choses qui se sont mises en places comme des évidences. Sans résistance, ça glissait presque tout seul. Après ma séparation j'ai trouvé une coloc où vivre temporairement, trouvé un nouvel appartement parfait pour la suite en l'espace de trois jours, eu un soutien financier mon me lancer comme indépendante à 100%, récupéré une voiture, ajouté des jours de travail au cabinet à plusieurs, décidé d'en ouvrir un autre seule pour les jours où je ne suis pas dans celui à plusieurs. Tout c'est mis en place. Je ne dis pas ça pour dire que ma relation me freinait, ça n'a rien à voir. Je vous raconte tout ça simplement parce que quand quelque chose fini, autre chose commence. J'ai accepté de laisser partir ce qui s'en va, ce qui a laissé de la place à ce qui vient. Dans mon cas c'est mon travail qui déploie pleinement ses ailes et qui me fait avancer, pour d'autres ce sera autre chose. Résister, persister à garder le même cap alors que le vent a tourné nous fait au mieux faire du sur place, au pire chavirer. Alors oui dans tout les cas nous aurons appris, mais est-il vraiment nécessaire de chavirer et de toucher le fond pour aller de l'avant? Il est bon de mettre cap sur un nouvel horizon, de libérer le génois et la grande voile. Soit une fois la tristesse, la déception et la colère vécues. Soit en les vivant durant le voyage mais en avançant toutes voiles ployées. Carolame
  • La vie amène ce dont on a besoin au juste moment. Ce juste moment on ne peut pas le dompter et le prévoir avec notre tête. Lutter pour tenter de prévoir ou tenter de forcer les choses coûte beaucoup d'énergie et n'influe pas sur le juste moment. C'est courir ouvrir toutes les portes devant soi pour trouver ce que l'on cherche. Essayer de ne louper aucune porte, tenter la meilleur logique pour être efficace, mettre en place une statégie, un ordre d'ouverture pour être plus rapide, le TOP du calcul mental pour arriver à ses fins. Alors que l'abondance tambourine ardemment à la bonne porte. Mais que trop affairé à faire tout le reste, on ne l'entend plus... Trouver la paix en soi, garder espoir et confiance sont des moyen plus simple d'y arriver. Simple ne veut pas toujours dire facile... Il y a tellement de moment où on a envie de baisser les bras, où c'est difficile. Où les choses ne vont pas dans la direction que l'on souhaiterait, pas assez vite, pas assez bien etc... qu'on se met à se battre pour y arriver. Lutter ou croire en son chemin et avancer avec coeur sont deux choses différentes Avancer avec coeur demande de la confiance, de l'espoir, de la persévérance, mais cela ne veut pas dire que cela doit être fait et vécu comme un combat. Il est possible de faire les choses autrement. Il est possible d'avancer avec douceur et fermeté. Il est possible d'être dans l'équilibre de ce qui vibre juste en soi, d'instant en instant. Il est possible d'être authentique, dans le coeur et dans sa propre vérité tous les jours. C'est le meilleur moyen d'ouvrir grand les bras à l'abondance et d'attirer à soi ce dont on a besoin. Ce que vous voulez vous veut également Il y a cet instant figé, magique, déconcertant, où sonné par la vie, on se dit, bouche bée.... "WOW j'en reviens pas!" Je souhaitais témoigner que ça fonctionne Car si c'est possible pour une personne, c'est possible pour les autres Je vous souhaite tout le meilleur 🌟 Carolame
  • Je MEGA KIFF � �♥️ Moi j’ai envie de m’inventer un monde avec plus de coeur partout Où chaque être humain a son importance, où chacun peut changer son petit quotidien par de petites actions (pour soi-même, puis naturellement pour les autres) Parce que bien souvent une personne avec des comportements tout pourris, c’est une personne qui est en souffrance ou qui a souffert et qui se défend/se protège maladroitement même quand ce n’est pas nécessaire Et oui il est difficile de voir les choses ainsi quand une personne qui fonctionne ainsi nous prend pour cible, mais quand on arrive à prendre du recul (parfois il nous faut du temps pour ça, parfois beaucoup de temps) on peut sortir du jugement et voir la personne telle qu’elle est Ne plus prendre ses attaques personnellement (même si elle s’attaque à nous), mais comprendre qu’elle est simplement en souffrance et que c’est cette souffrance qui s’exprime de la mauvaise manière Alors on peut lâcher prise Prendre du recul Être dans la compassion Être en paix, avec soi puis avec l’autre Être dans le coeur, dans l’intelligence du coeur Prendre des décisions justes pour soi, dans le respect de ses propres besoin sans avoir pour but de blesser l’autre encore plus Alors l’autre ne nous atteint plus et nous atteignons pas l’autre négativement mais nous le transformons l’expérience en expérience positive, en apprentissage Ce n’est pas toujours facile, et une fois une situation passée une autre expérience nait Parfois un challenge plus grand Pour apprendre, pour grandir, pour soi et du coup aussi pour les autres ♥️ Quand on peut sortir de ces situations en ayant été le plus juste et le plus dans le coeur possible, on ne se sent pas vidé mais rempli Carolame www.carolame.com