Rechercher

La perfection qui te pousse à te renier toi-même ✨

Pour qui, pourquoi ? Pourquoi cet acharnement à vouloir tout bien faire ? Qu’est-ce que bien faire ?

De qui es-tu débiteur au points de te perdre en route ? De te cacher à toi-même et aux autres ? A quelle blessure crois-tu encore devoir un crédit alors que tout es déjà remboursé d’avance ? Qu’est ce qui est important au point de fermer les yeux sur le trésor que tu es, là, à chaque instant juste en étant toi-même. Se quitte-t-on sur l’illusion que le rejet, l’abandon, l’injustice, l’humiliation, la trahison seront moins douloureux ? Moins douloureux car c’est le masque qui n’est pas aimé et pas vraiment soi ?

Est-ce que les couches, les protections, le contrôle, le perfectionnisme sont réellement un moyen d’être plus en paix ? De se sentir plus aimé? Plus validé? Ou es-tu en train de suffoquer à petit feu sous tout ces masques, tentant de te débattre pour survivre ? Est-ce la vie qui te malmène? Ou bien te malmènes-tu toi même à force de lutter contre qui tu es vraiment ?

Ne serait-il pas plus léger d’enlever les couches, de peler l’oignon, de te libérer des qu’en dira-t-on, des attentes envers toi-même, des attentes des autres ?

Que risque-tu à montrer tes vulnérabilités ? Tes failles? Tes petits défauts? Que risque-tu vraiment à assumer tes choix, tes envies, tes goûts, tes idées ? Que risques-tu réellement à tenter des choses et à accepter de parfois échouer ? Tu perds parfois, c’est vrai, mais tu apprends aussi. Et parfois, je te jure, parfois, tu gagnes carrément.

Je te propose... Enlève-les couches Sois imparfait/e Sois toi-même

Parfois tu te planteras Parfois tu te briseras Parfois tu te chercheras Parfois tu te perdras Mais qu’il sera bon de te retrouver.

Et si la perfection, les couches, les masques avaient pour fonction en réalité de te ramener à toi, de te montrer jusqu’à où tu es prêt/e à te perdre pour mieux retourner vers toi. 🌟

Carolame




9 vues